Guide d’achat d’un broyeur homogénéiseur pour labo de microbiologie

L’achat d’un nouveau broyeur n’est normalement pas un événement mettant en péril un laboratoire de microbiologie, que ce soit financièrement ou au niveau de l’organisation globale du laboratoire. Mais un mauvais choix de broyeur pourrait s’avérer très… “enquiquinant” pour la quiétude du laboratoire.

Dans cet article nous revenons donc sur tous les critères à évaluer avant d’acheter un nouveau broyeur.

Voici la liste de broyeurs disponibles sur le marché français

Sommaire :

Avertissement : Cet article est le fruit d’un travail collaboratif continu qui se veut le plus objectif possible. Sur ce blog nous ne vendons aucun équipement, notre seul objectif est d’aider les microbiologistes.
Si vous souhaitez participer à ce travail collaboratif, écrivez-nous à pierre@supermicrobiologistes.fr. Nous mettrons régulièrement à jour cet article en y intégrant vos conseils.

A quoi sert un broyeur-homogénéiseur ?

Si vous êtes sur cette page vous savez très certainement à quoi sert un broyeur de laboratoire de microbiologie… Mais en quelques mots, un broyeur est un instrument qui permet d’homogénéiser (souvent alimentaire) une matrice dans un diluant pour en extraire les micro-organismes (bactéries, levures et moisissures).

Quelle est la différence entre un « bon broyeur » et un « mauvais broyeur » ? Réponse ⬇️

On parle ici de « broyeur-homogénéiseur », mais lorsqu’on interroge les microbiologistes sur LinkedIn, on se rend compte qu’ils utilisent une multitude de nom pour nommer cet… instrument :

Les microbiologistes utilisent très souvent le terme de stomacher (qui est en fait le nom de la marque des premiers broyeurs Stomacher®). On note également les variantes suivantes : Malaxeur à pales, mélangeur de type péristaltique (pour l’ISO 7218) ou encore d’homogénéiseur à pales. Il n’y a pas de bon ou de mauvais usages, mais pour ne froisser personne, nous utiliserons tous ces termes dans la suite de l’article.

Les caractéristiques techniques du broyeur-homogénéiseur

Le réglage de la durée du broyage

Ce paramètre ne devrait (normalement) pas poser de problème, mais vérifiez tout de même que toutes vos durées de broyage soient bien disponibles.

Le réglage de la puissance du broyage

En fonction de vos matrices vous pouvez avoir besoin de plusieurs puissances de broyage différentes. Les fabricants en proposent en général 2 ou 3. Le choix de la puissance peut se faire par le choix d’un programme ou par le réglage des pales (ou les 2). Le mieux est de faire un test dans votre laboratoire avec vos matrices.

La compatibilité avec toutes les tailles des sacs de broyage

Vérifiez que vous pouvez broyer tous les volumes et taille de sacs que vous avez.

Pour le classique 400ml cela ne devrait pas poser de problème, mais pour les petits 80ml (lingettes ou éponges) est-ce que les pales s’adaptent (facilement) pour bien homogénéiser ? Sans oublier que certains laboratoires broient 2 sacs en même temps.

Pour les très gros volumes il faut souvent passer sur de plus gros broyeurs.

La compatibilité des sacs de broyage avec filtres

Lorsque les sacs ont un filtre (latéral ou pleine page) il est possible que le liquide remonte au-dessus du point de fermeture de la porte du broyeur. Mais est-ce vraiment gênant ? A vous de tester et de voir.

Les caractéristiques d’utilisation du malaxeur à pales

Facilité d’utilisation du broyeur

Il y a 2 points essentiels à vérifier :

  • Est-ce que le sac est facile à positionner ? Sur certains broyeurs il faut positionner le sac ni trop bas ni trop haut, une petite butée peut permettre de faciliter la manipulation.
  • Est-ce que la porte se ferme et s’ouvre facilement. Le geste peut être répété des centaines de fois par jour, il faut donc qu’il soit fluide, intuitif et sans effort.

Ces 2 points sont à tester par les utilisateurs. Un changement même infime comme peut l’être un broyeur n’est jamais évident, il doit être accompagné, expliqué, et validé par les utilisateurs.

Le niveau sonore broyeur

La nouvelle génération d’homogénéiseur à pales est désormais beaucoup plus silencieuse que l’ancienne. Ce point est important parce qu’avec des cadences de plusieurs dizaines voire centaines d’échantillons par jour, cela peut poser de vrais problèmes dans le labo.

Cependant, tous les silences ne se valent pas, le mieux est de tester le broyeur dans votre labo avec vos matrices. Le test se fait toujours avec un échantillon dans le broyeur !

La nettoyabilité du broyeur

On ne veut pas vous porter la poisse, mais un sac va forcément percer à un moment donné… et même plus qu’un !

Il faut donc étudier la nettoyabilité de l’intérieur de la zone de broyage. Cela peut rapidement devenir un nid à microbe en contact avec vos échantillons.

Y a-t-il des recoins, sont-ils accessibles ? Est-ce que les pales sont amovibles ? Y a-t-il un bac de récupération, est-il facilement manipulable ? Il faut tester ces points lors d’une phase de test.

La taille (même si ce n’est pas ce qui compte…hein ?!)

Si vous avez peu de place sur votre paillasse cet argument peut être important. Les différences de tailles entre les modèles disponibles aujourd’hui sont… de taille !

Le poids du broyeur

Alors oui, on ne déplace pas nos broyeurs tous les jours, mais il faudra tout de même nettoyer régulièrement la paillasse qui se trouve sous le broyeur, c’est pour cela que le poids reste un point important… après ça permet de faire de la muscu gratos !

Les vibrations

Lors du fonctionnement de votre broyeur la paillasse peut vibrer, cela pourrait avoir des effets sur les autres instruments présents sur la paillasse (diluteur ?). 

Pour le test, il faut donc le faire à l’endroit où sera positionné votre broyeur.

Le SAV du stomacher

Le remplacement des pièces d’usure

Est-ce que le broyeur a des pièces d’usure, comme :

  • les joints de la porte
  • des clips de pales
  • autres

Si oui, à quelle fréquence faut-il les remplacer ? Est-ce que cela peut se faire par le labo ou faut-il faire venir le fabricant ? Il ne faut pas hésiter à demander les prix avant d’acheter le broyeur.

Quelles actions en cas de panne

Un broyeur en panne peut paralyser un labo.

Dans ce cas, que prévoit le fabricant : Une intervention sur place, si oui en combien de temps ? Est-ce qu’un broyeur de remplacement peut être envoyé sous 1 ou 2 jours en attendant la réparation ?

La confiance en votre fournisseur !

Il reste un dernier argument, qui sera le même pour toutes les technologies, c’est… la confiance que vous avez en votre fournisseur !

Cet argument peut paraître subjectif, mais il est important et peut reposer sur des critères tangibles, comme :

  • Est-ce facile de le joindre par téléphone ? Est-ce que vous tombez directement sur lui ou sur un serveur vocal ?
  • Avez-vous déjà travaillé avec lui ? Si non, renseignez vous auprès d’un autre labo (sur LinkedIn ou via SuperMicrobiologistes)
  • Est-il réactif, vous apporte-t-il rapidement une solution en cas de problème ?

Notre Sélection de broyeurs : A venir d’ici peu…

Vous êtes fabricant ou distributeur d’un broyeur, vous souhaitez faire partie de notre Sélection ? Contactez-nous à l’adresse suivant pierre@supermicrobiologistes.fr

Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour choisir le broyeur parfait pour votre labo, à vous de jouer !

Prochaine étape, rencontrer des utilisateurs de broyeurs pour partager leur expérience avec leurs broyeurs.
Si vous souhaitez participer, écrivez-nous à l’adresse suivante : pierre@supermicrobiologistes.fr

Pour ne pas louper le prochain article, inscrivez-vous à la newsletter ici !

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.