Microbiologie : Micropipette à volume variable ou à volume fixe ?

88% des SuperMicrobiologistes utilisent des micropipettes à volume variable dans leur laboratoire de microbiologie. Les fabricants de pipettes nous ont confirmé qu’il s’agissait d’une “particularité française” (une de plus en microbiologie !).

Sondage du compte LinkedIN de SuperMicrobiologistes

Dans bien des domaines on dit “qui peut le plus peut le moins”, on pourrait donc pourrait se dire qu’une micropipette à volume variable répondrait à tous les besoins.

Mais est-ce vraiment nécessaire d’avoir une micropipette à volume variable si on ne pipette… qu’un seul volume ?

Pour vous aider à faire votre choix, voici la liste des avantages et des inconvénients de chacune de ces pipettes.

Sondage (anonyme – 2 minutes max.) : Quelles micropipettes utilisez-vous ?

Micropipette à volume fixe

La micropipette à volume fixe est un instrument utilisé dans les laboratoires de microbiologie qui permet de prélever un (seul) volume (très) précis de liquide.

Ce volume étant fixe, il ne peut être modifié.

Exemples :

  • P1000 pour prélever 1000uL
  • P200 pour prélever 200uL, …

Les avantages d’une micropipette à volume fixe

Précision : une pipette à volume fixe sera toujours plus précise qu’une pipette à volume variable. Tous les fabricants nous l’ont confirmé. Ça ne veut pas dire que la précision d’une pipette variable est mauvaise, mais juste qu’elle est un peu moins précise. Pour certaines manipulations cela peut faire la différence.

Métrologie plus facile : Avec une micropipette fixe, la métrologie doit se faire uniquement sur 1 volume. C’est plus facile (et rapide) que sur 3 ou 4 volumes différents.

Aucun risque de se tromper :  Que le.a premier.e qui n’a jamais utilisé une p1000 variable réglée à 950 en pensant qu’elle était à 1000 nous jette la première pierre… aie !!! Avec une pipette à volume fixe aucune chance de se tromper on est sûr qu’elle est réglée sur le bon volume… à moins de ne pas prendre la bonne pipette (mais alors là on ne peut plus rien pour vous).

Les inconvénients d’une pipette à volume fixe

Un seul volume : Par définition le volume ne peut pas être modifié ! Si on a besoin de prélever plusieurs volumes il faudra… plusieurs pipettes.

Micropipette à volume variable

La micropipette à coussin d’air à volume variable est un instrument de mesure qui permet de prélever avec précision des liquides. Les volumes prélevés peuvent être modifiés par l’opérateur.trice.

Chacune de ces micropipettes à une gamme d’utilisation. Généralement dans les labos de microbiologie on retrouve des micropipettes qui font :

  • de 10 à 100uL
  • de 20 à 200uL
  • de 100 à 1000uL

Les avantages de la micropipette à volume variable

Une pipette plusieurs volumes : C’est effectivement l’atout majeur de la micropipette à volume variable. Avoir une seule micropipette, ça a plusieurs avantages :

  • C’est un investissement moindre (1 seule pipette au lieu de 2 ou 3).
  • Ça prend moins de place sur la paillasse.

Les inconvénients de la micropipette à volume variable

Un peu moins précise : Plus on s’éloigne du volume nominal, moins la micropipette sera précise (si on la compare à une pipette à volume fixe). Voici quelques données provenant des micropipettes Mettler Toledo :

Généralement, on recommande de ne pas aller plus loin que 10% du volume nominal, le mieux étant de rester entre 35 et 100%.

Et dire qu’à l’école en TP on était fier.e d’aller en dessous des 100uL !!!

Perte de temps : Pour passer d’un volume à l’autre, ça prend un peu de temps.

Attention aux erreurs : On peut pipeter le mauvais volume si on a mal réglé celui-ci (volume qui bouge, ou on n’a pas bien vérifier)… c’est rare mais ça peut arriver lorsqu’on est dans la lune.

Métrologie plus longue : Lors de la métrologie d’une pipette à volume variable, il faut vérifier plusieurs points (plusieurs volumes) Généralement on vérifie le volume nominal (100%, mais aussi 50% et 10%). Sachant que pour chaque volume on doit faire 10 mesures… ça peut faire beaucoup !

Conclusion : Quelle micropipette à coussin d’air choisir ?

Encore une fois, pas de réponse magique… Cela va vraiment dépendre de vos usages.

Avant de répondre à cette question il faut donc vous poser 2 minutes et lister les volumes à pipetter à chaque poste de travail.

Lorsqu’on travaille en routine (laboratoire de contrôle qualité) on utilise souvent les mêmes volumes. On va donc rechercher la simplicité. L’objectif va être de répéter les mêmes gestes sans avoir à se poser de questions. Dans ce cas, on optera plutôt pour des micropipettes à volume fixe.

Dans les laboratoires de R&D, les volumes à prélever varient régulièrement. On aura donc tendance à privilégier les micropipettes à volume variable.

Pour ne pas louper le prochain article, inscrivez-vous à la newsletter ici !

2 réponses
  1. Murat
    Murat dit :

    Super article !
    « Et dire qu’à l’école en TP on était fier.e d’aller en dessous des 100uL !!! »

    Mais nous, en TP, LA Gilson, on avait pas le droit de s’en servir ! elle était sous verre..et sous alarme 😂 !

    Répondre

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *