Qu'est-ce qu'une souche de CQ microbiologique certifiée (Matériau de référence certifié).

Microbiologie : Devons-nous utiliser des souches CRM ?

Saviez-vous que parmi les souches de contrôles qualité que nous utilisons, il existe 2 types de matériaux ?

Il y a : 

  • Les Matériaux de Référence (MR).
  • Les Matériaux de Référence Certifiés (MRC ou CRM pour l’anglais Certified Reference Materials).

On a longtemps cru que c’était la même chose, mais non… le terme “certifié” fait toute la différence ici (et pas qu’au niveau du prix !).

Pour en savoir plus sur ce que signifie le terme “Certifié”, nous avons échangé avec divers experts en microbiologie, qu’ils soient fabricants de souches certifiées, auditeurs, ou utilisateurs.

Voici les points essentiels de ces discussions.

Les Meilleures Souches

Découvrez les meilleures marques de souches pour l’Agroalimentaire et l’Hydrologie 

Nous avons sondé les SuperMicrobiologistes.

Voici leurs souches préférées

Qu’est-ce qu’un Matériel de Référence Certifié ?

Désolé, on va devoir commencer cet article par quelques définitions.

Selon le guide ISO 301

Matériau de référence (ou MR) : Matériau dont certaines propriétés sont suffisamment homogènes et bien définies pour permettre de les utiliser pour l’étalonnage d’un appareil, l’évaluation d’une méthode de mesurage ou l’attribution de valeurs aux matériaux.

Matériau de référence certifié (ou MRC) : Matériau de référence accompagné d’un certificat dont les propriétés sont certifiées par une procédure validée avec incertitude à un niveau de confiance connu.

Est-ce que c’est plus clair ?

A quoi servent les MRC ?

Grosso modo (voici un terme qui n’est jamais employé par un.e métrologue) un Matériau de Référence Certifié (MRC) sert à garantir la précision et la fiabilité des mesures dans les laboratoires.

Il fournit une référence dont les propriétés sont connues et certifiées.

Les MRC sont utilisés pour calibrer des instruments de mesure (ex : un thermomètre) en offrant une base de comparaison fiable. 

masse utilisée comme matériau de référence certifiée
On a plus l’habitude de côtoyer un MRC qui ressemble à ça !

Les matériaux de référence certifiés sont utilisés depuis bien longtemps dans les laboratoires de chimie ou de physique (exemples : Solution tampon pour les pH mètres, poids étalon pour une balance) … alors qu’en microbiologie on est un peu en retard… comme d’habitude ;-).

Les MRC en Microbiologie

Les MRC utilisés en microbiologie sont principalement des souches microbiennes. Nous avons recensé 2 types de matériaux de référence : 

  • Les matériaux qualitatifs : Il s’agit de souches non calibrées, mais pour lesquelles on connaît l’identification précise de la souche.

ex: E.coli NCTC 12241

  • Les matériaux quantitatifs : il s’agit de souches calibrées, pour lesquelles on connaît la concentration (ainsi que l’incertitude) et l’identification précise de la souche.

ex: E.coli NCTC 12241 contenant exactement 50 cfu (+ ou – 5 cfu).

Produire des MRC pour la physique et la chimie c’est déjà compliqué, alors imaginez un peu ce que cela représente pour la microbiologie ? Du vivant qui peut être capricieux et qui mute… rien que ça !!!

Les Meilleures Souches

Découvrez les meilleures marques de souches pour le Pharma 

Nous avons sondé les SuperMicrobiologistes.

Voici leurs souches préférées

Qui peut fournir des souches de référence certifiées ?

Pour pouvoir produire des souches de références certifiées, il faut 2 choses : 

Que le producteur soit accrédité ISO 170342. Cette norme fournit des exigences générales pour les producteurs de matériaux de référence.

Que le laboratoire de CQ (contrôle qualité) qui va éditer le certificat d’analyse de la souche soit accrédité ISO 170253 (pour les méthodes utilisées pour caractériser la souche). Ce laboratoire va identifier et énumérer la souche. Il peut être interne ou externe à l’usine de production.

Pourquoi utiliser des souches CRM en microbiologie ?

Maintenant qu’on sait que les souches CRM existent, et qu’on sait ce que c’est, voyons voir dans quel cadre les utiliser ?

Voyons voir ce que dit la norme ISO 17025 (section 5.6.3.2) :

Norme ISO 17025, section 5.6.3.2 concernant les matériaux de référence.

Si on traduit en français, cela donne :

« Les matériaux de référence doivent, dans la mesure du possible, être traçables aux unités de mesure SI (Système International) ou à des matériaux de référence certifiés. Les matériaux de référence internes sont vérifiés dans la mesure où cela est techniquement et économiquement réalisable. »

Toute la complexité ici réside dans l’interprétation du mot « shall ».

Il est littéralement traduit en français par « doivent »… sauf qu’en anglais il existe un autre mot pour « imposer », c’est le mot « must ». Si la norme avait vraiment exigé l’utilisation de souches CRM, elle aurait utilisé le terme « must ».

En utilisant « shall » elle n’exige donc pas, mais recommande fortement.

Enfin ça c’est notre interprétation personnelle, basée sur… une étude sémantique de la langue de Shakespeare (et tout ça avec un bac S… ou C pour les plus ancien.nes d’entre nous !).

Conclusion

Bien que cet article clarifie la distinction entre matériaux certifiés et non certifiés, l’utilisation spécifique des MRC reste à définir plus clairement.

Il semblerait que pour les laboratoires de microbiologie accrédités selon la norme ISO 17025 l’utilisation de souches CRM soit fortement recommandée (mais non obligatoire).

On espère que cet article permettra d’ouvrir le débat pour continuer à enrichir notre compréhension sur l’utilité des MRC dans les laboratoires de microbiologie.

Faites-nous part de vos remarques en commentaire

  1. ISO 30 : Matériaux de référence – Termes et définitions choisis ↩︎
  2. ISO 17034 : Exigences générales pour la compétence des producteurs de matériaux de référence ↩︎
  3. ISO/IEC 17025 : Laboratoires d’étalonnages et d’essais ↩︎
0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *